Storm Orchestra

storm_orchestra_2016_5-okpicto-links-groupe-outrage-facebook picto-links-groupe-outrage-site-officiel

Storm Orchestra est un mélange sauvage entre rage et envie, avec une touche de romantisme et de mélancolie. Le groupe trouve ses racines dans l’imagerie et le son du rock des 70’s, ses légendes, ce grondement sorti des enfers, mais aussi dans la vague indie rock des 2000, les slims et les perfectos. La musique semble s’être aujourd’hui endormie, avec ses ombres planquées derrières des machines sans âme. Storm Orchestra joue sans concession, avec sa sueur, ses tripes, et son cœur.

Aujourd’hui vient le temps de leur second EP, plus mature que le premier. Le changement étant visible dans la nouvelle mouture du single « When I Touch Your », plus efficace et plus précise. L’EP s’ouvre sur « El Tyrano », une voix poussée à son paroxysme, sur la puissance du riff. Le 3ème titre, « Survival », en duo avec le rappeur Crazy Joe, mélange rock sanglant et rap rageur. Le 4eme titre, « Blown », un riff inarétable, se finissant dans une monté torturée.

Storm Orchestra se drape donc des clichés du Rock, sans en devenir des pantins, voulant remettre au goût du jour un Rock dans lequel ils ont toujours baigné. La formule classique du groupe de Rock Guitare/Basse/Batterie n’est pas un anachronisme, mais aujourd’hui un retour aux basiques dont la musique a besoin.

Maxime Goudard, au chant et à la guitare, une voix rageuse mais qui sait se faire sensuelle. Une présence scénique furieuse et charnelle cherchant à atteindre un point de non-retour impalpable. Il est fasciné depuis toujours par les frontmens du rock, Bon Scott, Mick Jagger et Alex Turner. Des voix poussées, avec précision. Côté guitare, le blues et le rock’n’roll sont ses piliers. Il trouve en Angus Young un modèle, en son jeu de guitare précis, profond, et son énergie sur scène unique.

Adrien Richard, à la basse et aux choeurs, le membre explosif du groupe, principal fournisseur des riffs, surnommé « El Tyrano ». Il est le grondement sur scène, une basse rebondissant avec amplitude, soudant la batterie et la guitare. Il trouve son inspiration dans Muse, mêlant grandes envolées lyriques et riffs surpuissants. La finesse de Jeff Buckley, mais aussi la rage de Rage Against The Machine. Il aime composer et trouve le parfait mélange entre tumulte et mélancolie.

Marc Familari, à la batterie, est la force tranquille du groupe. Timide en civil, néanmoins une fois derrière les fûts il devient méconnaissable, livrant une batterie primitive. Martelant un rythme précis et sanglant, il est les fondations sur lesquelles le groupe peut s’appuyer. Il trouve son inspiration en Joey Castillo des Queens Of The Stone Age, véritable animal sur scène. Tout en ayant la classe et le jeu raffiné de Fabrizio Moretti des Strokes.

Adrien et Marc, amis de longue date, se connaissent parfaitement, dans la vie autant que musicalement. Adrien et Maxime se rencontrent lors de leurs études de son, et deviennent vite inséparables, rassemblés dans leur amour commun pour le Rock. Les trois Storm Orchestra sont ingénieurs du son de formation, leur permettant de trouver le son unique qui compose leur ADN.

Rock’n’Roll.